bourrasque


bourrasque

bourrasque [ burask ] n. f.
• 1548; de l'it. bur(r)asca, du lat. boreas « vent du nord »
Coup de vent impétueux et de courte durée. orage, tempête, tornade, tourbillon, tourmente. Le vent souffle en bourrasques. Une bourrasque de pluie. « Elle entre comme une bourrasque, flanque tout par terre et repart en coup de vent » (Sartre). Fig. « Leur apparition avait été accueillie par une bourrasque d'injures et de coups de sifflet » (Maurois). ⊗ CONTR. Bonace, 1. calme.

bourrasque nom féminin (italien burrasca) Coup de vent violent survenant brusquement : Essuyer une bourrasque. Littéraire. Incident brusque et violent de peu de durée : Les bourrasques de l'existence.bourrasque (synonymes) nom féminin (italien burrasca) Coup de vent violent survenant brusquement
Synonymes :
Contraires :
Littéraire. Incident brusque et violent de peu de durée
Synonymes :
- tempête
Contraires :
- quiétude
- tranquillité

bourrasque
n. f. Brusque coup de vent tourbillonnant.
Fig. Arriver en bourrasque.

⇒BOURRASQUE, subst. fém.
A.— Coup de vent violent, qui survient subitement :
1. Au dehors, c'était une vraie bourrasque; la pluie fouettait les vitres; près du ruisseau, deux saules se tordaient en sifflant.
ARLAND, L'Ordre, 1929, p. 531.
2. 13 janvier. Cette nuit, violente bourrasque, avec remue-ménage céleste, éclairs, tonnerre et coups de vent qui font, à deux reprises, un vacarme de bombardement.
GIDE, Journal, 1943, p. 170.
SYNT. Bourrasque affreuse, glacée, sauvage; bourrasque de pluie, de neige, de vent; temps de bourrasque; une bourrasque fond sur qqn.
P. compar. [En parlant de pers.] Partir en bourrasque :
3. C'est un volcan! ... une dynamite!... dès qu'il nous arrive un coup dur elle réagit en bourrasque! ...
CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 497.
B.— P. métaph. :
4. D'ailleurs, comme par un contrecoup fatal, tout se gâtait de même autour des Roubaud. Une nouvelle bourrasque de commérages et de discussions soufflait dans le couloir.
ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 139.
5. Jacques fit signe à d'autres membres de son groupe, qui passaient à proximité; une bourrasque de cris et de trépignements arriva de la salle; on continuait de s'injurier derrière ce mur, ...
DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 299.
En partic.
1. Mouvement de colère explosif; accès de mauvaise humeur. Les bourrasques et les sautes d'humeur d'un caractère inquiet, mécontent, chagrin (E. et J. DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, p. 13) :
6. ... il fallait beaucoup de patience pour affronter, à chaque entrevue, une nouvelle bourrasque impossible à prévoir.
G. SAND, Histoire de ma vie, t. 4, 1855, p. 409.
♦ Loc. Recevoir une bourrasque de premier ordre. Se faire tancer vertement :
7. ... il fut découvert, amené sur le pont, et il essuya là une bourrasque des plus vives de la part de Bonaparte, qui le traita de déserteur...
SAINTE-BEUVE, Causeries du lundi, t. 6, 1851-62, p. 52.
2. Au plur. Revers, vicissitudes subites et graves. Les bourrasques de l'existence, de la fortune :
8. Après toutes les bourrasques qui ont fondu sur toi, coup sur coup depuis un an, je comprends dans quel délabrement moral et physique tu dois être!
FLAUBERT, Correspondance, 1866, p. 74.
Prononc. ET ORTH. :[]. FÉR. Crit. t. 1 propose la graph. bourasque avec un seul r.
Étymol. ET HIST. — 1548 mar. (RABELAIS, Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, t. 2, chap. 18, p. 336 : mortelles Bourrasques); 1594 fig. « agitation, emportement brusque (d'une pers., de la foule) » (Sat. Ménipp., I, 44 dans ROB.).
Prob. empr. à l'ital. bur(r)asca, borrasca plur. -asche « id. », attesté dep. le XVIe s. au sens propre (SASSETTI, 197 dans BATT.) et au fig. (CARNESECCHI [1508-1567], 109, ibid.), l'ital. bur(r)asca, bor(r)asca lui-même étant issu de bora (v. ce mot) avec gémination expressive de -r-; suff. -asca.
STAT. — Fréq. abs. littér. :282. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 149, b) 563; XXe s. : a) 551, b) 438.
DÉR. Bourrasquer, verbe intrans. Se livrer à des bourrasques, à des emportements brusques. Emploi trans. Livrer à des bourrasques. Mlle Georges elle-même ne fut plus ménagée; son imprécation contre Londres fut bourrasquée (Mme V. HUGO, Victor Hugo raconté par un témoin de sa vie, 1863, p. 188). Néol. pour LITTRÉ et GUÉRIN 1892, rare pour QUILLET 1965. Seule transcr. dans LITTRÉ : bou-ra-ské. 1re attest. 1863, supra; dér. de bourrasque, dés. -er.
BBG. — HOPE 1971, p. 106. — SAR. 1920, p. 43. — WIND 1928, p. 43, 134, 197.

bourrasque [buʀask] n. f.
ÉTYM. 1548, Rabelais; ital. burasca (XVIe), auj. burrasca, du lat. boreas « vent du nord ». → Borée.
1 Coup de vent impétueux et de courte durée. Cyclone, orage, ouragan, tempête, tornade, tourbillon, tourmente. || Une bourrasque accompagnée de pluie.Courte tempête. || Une bourrasque de vent, de pluie, de neige.
1 Soudain la mer commença (à) s'enfler et (à) tumultuer du bas abîme (…) de mortelles bourrasques, (à) siffler à travers nos antennes (…)
Rabelais, le Quart Livre, 18.
2 (…) une tempête en forme de bourrasque (…)
Molière, le Dépit amoureux, IV, 2.
3 (…) une bourrasque d'ouest avait emporté plusieurs marins et deux navires.
Loti, Pêcheur d'Islande, III, 11, p. 183.
4 Des bourrasques de pluie, portées par le vent du large, s'engouffraient dans les rues et sifflaient le long des maisons.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 97.
5 Et soudain (…) cette bourrasque, ces roulements dans le ciel, ces lourdes gouttes glacées.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, I, XI.
6 (…) alors qu'on l'attend (le mois de mars) tout giboulées et tout bourrasques, cette année-là il se montra pluvieux. Ondées brusques certes, fouettées par un vent de traverse âpre, qui lançait par paquets l'eau contre les fenêtres (…)
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 115.
7 Cette bonne femme, dit-il en riant, c'est un ouragan. Elle entre comme une bourrasque, flanque tout par terre et repart en coup de vent.
Sartre, l'Âge de raison, XV, p. 269.
2 (1594). Fig., vieilli. Mouvement de colère brusque et de peu de durée. Accès. || Les bourrasques le rendent insociable. || Les bourrasques populaires. Agitation.
8 Cette bourrasque aux faubourgs (…)
la Satire Ménippée, I, 44.
9 Ces bourrasques dégoûtèrent tellement le cardinal qu'il voulut quitter la junte (…)
Saint-Simon, Mémoires, III, 464.
3 Une bourrasque de : une série (d'événements adverses, violents et passagers).
10 Leur apparition avait été accueillie par une bourrasque d'injures et de coups de sifflet.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XVII, p. 111.
Vieilli. || Agir par bourrasques, avec ardeur mais par à-coups.
11 Je n'ai jamais été follement prodigue que par bourrasques; mais jusqu'alors je ne m'étais jamais beaucoup inquiété si j'avais peu ou beaucoup d'argent.
Rousseau, les Confessions, V.
CONTR. Bonace, calme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bourrasque — BOURRASQUE. s. f. Tourbillon de vent impetueux qui se leve tout à coup, souvent accompagné d une pluye qui n est pas de durée. Il s est levé une bourrasque. une grande bourrasque. une petite bourrasque. une bourrasque qui passe. une legere… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bourrasque — BOURRASQUE. s. f. (On pron. l S.) Tourbillon de vent impétueux et de peu de durée. Il s éleva tout d un coup une bourrasque. À peine étoient ils en mer, qu il survint une bourrasque.Bourrasque, se dit figurém. d Un redoublement subit de quelque… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bourrasque — (frz. Burrask), plötzlicher Sturm, Windstoß, fig. ungestümes Auffahren, schneller Zorn …   Herders Conversations-Lexikon

  • BOURRASQUE — s. f. Tourbillon de vent impétueux et de peu de durée. Il s éleva tout d un coup une bourrasque. À peine étaient ils en mer qu il survint une bourrasque. Ce n est qu une bourrasque.   Il se dit figurément d Un redoublement subit de quelque mal,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • bourrasque — (bou ra sk ) s. f. 1°   Coup de vent impétueux et de peu de durée. Le canot, à peine en mer, fut assailli d une bourrasque. 2°   Fig. Emportement brusque et passager. Les bourrasques populaires. Songe combien il t a fallu essuyer de bourrasques.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BOURRASQUE — n. f. Coup de vent impétueux et de peu de durée. Il s’éleva tout d’un coup une bourrasque. Ce n’est qu’une bourrasque. Il se dit aussi figurément des Mouvements de colère brusques et passagers d’une personne. Il est sujet à des bourrasques. Elle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Bourrasque — Vent Une manche à air permet d évaluer approximativement la vitesse du vent, et sa direction. Le vent est un mouvement de l’atmosphère. Il peut apparaître sur n’importe quelle planète disposant d’une atmosphère. Ces mouvements de masses d’air… …   Wikipédia en Français

  • bourrasque — nf. (pluie et vent violent) : bourâ nf. (Annecy, Thônes), borâ (Albertville, Rumilly) ; vîn de krwé tin nm. (Arvillard) ; tanpéta <tempête> (Cordon). E. : Averse …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Bourrasque De Neige — Boucle radar d une bourrasque de neige en aval du Lac Erié qui a laissé jusqu à 60 cm de neige à la région de Buffalo en octobre 2006[1] Une bourrasque de neige est une forte averse de neige accompagnée de forts vents soulevant de la poudrerie,… …   Wikipédia en Français

  • Bourrasque (Бурраск) — «Bourrasque» («Бурраск») эсминец (Франция) Тип: эсминец (Франция). Водоизмещение: 1930 тонн. Размеры: 106 м х 10 м х 4,2 м. Силовая установка: двухвальная, турбозубчатые агрегаты. Вооружение: четыре 130 мм (5,1 ) орудия. В рамках судостроительной …   Энциклопедия кораблей


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.